Diffuser les commentaires les plus agressifs pour mieux les désamorcer

Si les communautés sont le coeur des jeux en ligne, les joueurs peuvent parfois se montrer extrêmement agressifs entre eux ou vis-à-vis des développeurs. Pour mieux désamorcer les comportements toxiques, SOE illustre les réactions qu'ils suscitent.

Les communautés sont, par définition, le coeur des jeux en ligne : ce sont les joueurs qui font vivre des univers entiers, qui pimentent le gameplay par leurs interactions, et ce sont les communautés qui sont le ciment des espaces virtuels. Raison pour laquelle elles sont généralement choyées par les équipes communautaires et que tout exploitant de jeux en ligne se dit toujours à l'écoute de ses joueurs, de leurs attentes et revendications. A contrario, on sait tout autant que les joueurs sont volontiers très « passionnés » (c'est l'euphémisme de vigueur), prompts à faire entendre leur voix, parfois très vertement et usant à l'envi d'un vocabulaire fleuri.
C'est l'autre face de la pièce communautaire, qui conduit à ce qu'on qualifie de plus en plus régulièrement de « comportement toxique » : une agressivité exacerbée qui s'exprime en ligne sans retenue (alors qu'on s'autoriserait sans doute infiniment moins de débordement sans le filtre de l'écran), que ce soit à l'égard d'autres joueurs ou des développeurs. Un type de comportement auquel l'équipe de développement de PlanetSide 2 répond aujourd'hui en vidéo, avec le sourire (un rire jaune ?) et décalage.
Les principaux membres de l'équipe de développement s'attachent en effet à lire quelques tweets de joueurs du MMFPS, parmi les plus fleuris (se demandant si « quelqu'un joue vraiment encore à ce jeu », invitant les concepteurs à « optimiser leur ****** jeu de ***** » ou encore enjoignant le studio à plutôt recruter des développeurs diplômés à l'avenir -- entre autre). Une publicité qui tend à désamorcer leur contenu.

De prime abord, la démarche fait sourire -- sans doute du fait de son traitement un brin décalé, mais aussi peut-être parce que les « relations communautaires » s'autorisent rarement ce type de ton sarcastique à l'égard des joueurs -- a fortiori de la part de Sony Online qui revendique des relations étroites avec sa communauté, très impliquée dans la conception même des jeux du groupe. Mais la démarche cache peut-être aussi une réponse un tantinet plus profonde : la vidéo est sans doute à la fois le signe que ces messages sont lus, voire pris en considération, mais aussi qu'ils peuvent toucher les intéressés, personnellement. Que les attaques répétées, pas toujours très constructives ou argumentées (qu'elles soient fondées ou non) sont reçues par des êtres humains, qu'on appréhende évidemment mieux en vidéo mais qu'on oublie parfois derrière le compte Twitter ou Facebook.
À l'heure où les « comportements toxiques » dans les jeux en ligne deviennent une problématique sérieuse pour l'industrie du jeu, on imagine que SOE oeuvre là pour des relations plus souriantes et apaisées entre joueurs et développeurs -- et la vidéo semble atteindre l'objectif : les réactions des joueurs sur les réseaux sociaux sont plutôt positives (alors que certains auteurs reconnaissant leurs tweets lus dans la vidéo précisent que leur propos devait être compris au second degré).

Réactions (23)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Daybreak Game Company ?

19 aiment, 18 pas.
Note moyenne : (37 évaluations)
3,1 / 10 - Mauvais